Landesportal Saarland

Navigation und Service

Hauptinhalte

| Staatskanzlei | Großregion, Coronavirus

Grande Région : impulser une nouvelle dynamique de coopération à partir de la crise du coronavirus.

Déclaration du Sommet intermédiaire sous présidence sarroise

La Grande Région tire des enseignements de la crise du coronavirus. En témoigne la déclaration du sommet intermédiaire sous la présidence sarroise.

Dans ce document en 19 points, les régions situées dans quatre pays et coopérant au sein de la Grande Région préconisent, entre autres, une réflexion globale sur la consolidation de cellules de crise au niveau régional et local à l’instar la Task Force Grande Région Covid-19. Cela permettra de pouvoir répondre, à l’avenir, de manière plus coordonnée et plus réactive en cas de nouvelle crise. Les équipes de crise doivent contribuer à établir de nouveaux rythmes et de nouvelles méthodes de travail.

 Ainsi, la crise a mis en lumière la capacité de dialogue, en toute franchise, entre partenaires de la Grande Région, et a été marquée par une solidarité médicale exemplaire, caractérisée par la prise en charge de nombreux patients français atteints par le Covid-19 hospitalisés au Luxembourg, en en Sarre et en Rhénanie-Palatinat, mais également dans d’autres Länder. Les partenaires de la Grande Région ont été au cœur d’une dynamique européenne de solidarités, reconnue au niveau européen.

 Les décisions prises au niveau national en matière de restrictions du passage aux frontières ont eu des conséquences directes sur la vie quotidienne des citoyens de la Grande Région habitués à franchir les frontières régulièrement pour des raisons professionnelles, familiales ou personnelles ; le maintien de la libre circulation des travailleurs frontaliers, des marchandises et des services dans ce contexte, a été un grand défi commun.

 La crise du coronavirus en cette année commémorative

 « L’Europe ne se fera pas d’un coup, ni dans une construction d’ensemble : elle se fera par des réalisations concrètes créant d’abord une solidarité de fait », déclarait Robert Schuman le 9 mai 1950. 70 ans plus tard, les paroles de celui qui fut ministre français des affaires étrangères et l'un des pères fondateurs de l'Union européenne, sont plus pertinentes que jamais. Car la crise sanitaire s’avère être une menace pour la solidarité transfrontalière qui fut toutefois maîtrisée par la « solidarité en action » au meilleur sens du terme de Robert Schuman. La crise a frappé la Grande Région dans sa 25e année d'existence, la première réunion des chefs de l'exécutif ayant eu lieu à Mondorf-les-Bains le 20 septembre 1995.

 Depuis lors, les dirigeants politiques du Luxembourg, de la région Grand Est, de la Sarre, de la Rhénanie-Palatinat, de la Wallonie, de la Fédération Wallonie-Bruxelles et de la Communauté germanophone entretiennent une coopération étroite par-delà les frontières. Cela a aussi et surtout été démontré lors de la crise sanitaire.

 Tobias Hans, Président du Sommet en exercice et Ministre-Président de Sarre, souligne : « La devise de la présidence du sommet est ‘Faire avancer la Grande Région ensemble’. C'est précisément ce que nous avons réussi à faire ces dernières semaines : ensemble, nous avons fait avancer la Grande Région ensemble, tout en gardant une distance, mais dans un échange étroit entre nous et toujours au service des habitants. Aujourd'hui, nous avons échangé nos points de vue sur ce qui a bien fonctionné, mais bien sûr aussi sur ce qui pourrait être amélioré. La crise a agi comme une loupe et a donné une vue non déformée de notre coopération dans la Grande Région. Nous avons donc décidé aujourd'hui de lancer des avancées communes et novatrices, notamment dans les domaines de la santé et de la numérisation. Nous ne formons qu'une seule région et sommes étroitement liés les uns aux autres. De notre diversité naît une force innovatrice que nous voulons exploiter – pour les citoyens de notre région frontalière – et qui peut servir de meilleure pratique et de région pionnière en Europe.

 Lors du sommet intérimaire sous présidence sarroise, les différents versants ont exprimé leur conviction que la crise va également insuffler un nouvel élan à la coopération dans différents domaines, par exemple dans l’articulation des investissements respectifs pour accompagner la reprise d’activités économiques et industrielles ou la coopération en matière de protection civile ou hospitalière. Ainsi, le Sommet de la Grande Région invite le groupe de travail Santé à proposer des solutions pour répondre de manière plus coordonnée aux potentiels futurs risques épidémiologiques et sanitaires.

 Le Sommet intérimaire a eu lieu le jeudi 18 juin 2020, sous la forme d'un sommet virtuel. La Sarre assurera la présidence du sommet jusqu'à la fin de cette année.

 Mme Josiane Chevalier, préfète de la région Grande Est:

« Je me réjouis que la Grande Région soit à nouveau un espace de libre circulation. Nous devons œuvrer à ce qu'elle le reste pour nos citoyens. Cette crise doit être l'occasion d'intensifier notre coopération sanitaire afin que la frontière ne soit plus vécue comme un obstacle pour l'accès aux soins. »

 Malu Dreyer, Ministre-Présidente du Land de la Rhénanie-Palatinat

« L’accueil des patients très gravement malades, originaires de nos régions voisines en France, fut une évidence, et ce, non seulement pour nous en Rhénanie-Palatinat ».

« Les fermetures temporaires de nombreux postes-frontières ont engendré des restrictions importantes pour tout un chacun. Il faudra du temps avant que nous puissions à nouveau travailler ensemble au-delà des frontières selon les modalités bien établies.

 La cohésion et la coopération sont donc plus nécessaires que jamais au sein de la Grande Région », a déclaré la Ministre-Présidente Malu Dreyer.

 Corinne Cahen, Ministre de la Famille, de l’Intégration et à la Grande Région du Grand-Duché de Luxembourg

La ministre Corinne Cahen a salué le rétablissement des libertés de circulation et la levée de toutes mesures restrictives introduites aux frontières depuis la crise. Elle a lancé un appel pour que les pays voisins ne reviennent plus sur l’acquis de la libre circulation en cas de nouvelle crise épidémiologique. « L’heure est venue de tirer les enseignements de cette crise sanitaire qui nous a démontré, plus que jamais, à quel point la coopération transfrontalière est importante. Le Luxembourg est disposé à coopérer étroitement avec ses voisins pour garantir une meilleure qualité de vie aux citoyens de la Grande Région ».

 Pierre-Yves Jeholet, Ministre-Président de la Fédération Wallonie-Bruxelles

« La crise du covid19 a pris beaucoup d’espace dans nos politiques communautaires et je tiens aujourd’hui à saluer la capacité de dialogue entre partenaires de la Grande Région. Réjouissons-nous de cette dynamique européenne de coopération et de solidarité transfrontalière. »

 Elio Di Rupo, Ministre-Président de la Wallonie

« La crise du covid-19 a démontré toute l’importance de la coopération transfrontalière, mettant en évidence certains points positifs mais également certaines limites. Nous devons continuer dans ce sens. A l’avenir, pour aider à la relance des économies de la Grande Région, il est important qu’un maximum de synergies soient recherchées entre nos territoires. Ce n’est qu’ensemble que la Grande Région et l’Europe pourront remonter la pente ».

 Ont participé au sommet intermédiaire en vidéoconférence du 18 juin, outre Tobias Hans, président du Sommet et Ministre-Président de Sarre :

 Malu Dreyer, Ministre-Présidente du Land de la Rhénanie-Palatinat

 Corinne Cahen, Ministre de la Famille, de l’Intégration et à la Grande Région du Grand-Duché de Luxembourg

 Josiane Chevalier, Préfète de la Région Grand Est

 Jean Rottner, Président de la Région Grand Est

 Mathieu Klein, Président du Conseil départemental de Meurthe-et-Moselle

 Stéphane Perrin, Vice-Président du Conseil départemental de la Meuse

 Patrick Weiten, Président du Conseil départemental de la Moselle

 Claude Wallendorff, Vice-Président du Conseil départemental des Ardennes

 Elio Di Rupo, Ministre-Président de la Wallonie

 Pierre-Yves Jeholet, Ministre-Président de la Fédération Wallonie-Bruxelles

 Oliver Paasch, Ministre-Président de la Communauté germanophone de Belgique

 

Medienansprechpartner

Regierungssprecher Alexander Zeyer

Alexander Zeyer
Regierungssprecher

Am Ludwigsplatz 14
66117 Saarbrücken

.