Landesportal Saarland

Navigation und Service

Hauptinhalte

| Ministerium für Finanzen und Europa | Deutsch-Französische Beziehungen, Großregion, EU und Europarat

Le Gouvernement sarrois rétablit la règle dite des 24 heures avec dispense de test préalable à l’entrée sur le territoire pour le trafic frontalier

Le gouvernement sarrois, réuni en conseil des ministres le 4 mai, a adopté un décret concernant les exceptions à l’obligation de test pour le trafic frontalier. Il sera publié le 5 mai.

Roland Theis, Plénipotentiaire aux affaires européennes du Land de Sarre, déclare : "Malgré l'abandon de la classification de la Moselle comme zone de circulation des variants du virus, des règles de l'ordonnance fédérale relative à l'entrée sur le territoire restent applicables, mais en tant qu'État fédéré, nous disposons d'une plus grande marge de manœuvre qui nous permet de prendre des mesures adaptées à la réalité de la vie des habitants de notre région.

C'est pourquoi le gouvernement du Land a aujourd'hui adopté deux mesures d'allègement essentielles pour la région frontalière. Cela signifie que les frontaliers de Moselle seront bientôt soumis aux mêmes règles que les personnes domiciliées en Sarre. L'obligation de test préalable à l'entrée sur le territoire est supprimée pour les personnes se rendant au travail, à l'école ou à l'université - quelle que soit la durée de leur séjour - ainsi que pour les séjours de moins de 24 heures, quelle qu'en soit la raison.

Eu égard à l'offre de tests proposée dans les entreprises, dans les écoles ou des tests nécessaires pour aller, par exemple, chez un coiffeur ou dans une pépinière, il n'y aura pas moins de tests à l'avenir, mais ils seront flexibles et adaptés aux circonstances pour chacun, quel que soit son lieu de résidence. En outre, cela signifie que nous sommes en très bonne voie pour que la même réglementation s'applique enfin dans les deux sens, car la France exempte également de l'obligation de passer un test les navetteurs et les séjours de moins de 24 heures dans un rayon de 30 km. Nous concilions ainsi la mobilité transfrontalière et un niveau élevé de protection de la santé."

Contexte :

Le gouvernement fédéral avait classé le département de la Moselle comme « zone de circulation de variants du virus » le 2 mars 2021. Cette classification a été retirée avec effet au 2 mai 2021. En conséquence, le département de la Moselle, comme le reste de la France, est désormais considéré comme une "zone à forte circulation du virus". Comme la décision des autorités fédérales du 2 mai établit une période transitoire de 10 jours, les exemptions pour le trafic frontalier décidées par la Sarre entreront en vigueur le 13 mai 2021. Ce changement donne aux autorités régionales une plus grande marge de manœuvre pour faciliter la vie quotidienne entre la Sarre et la Moselle. Ainsi, les transports publics locaux ont repris le 3 mai.

L'ordonnance fédérale relative à l'entrée sur le territoire pendant la pandémie de coronavirus stipule que les personnes ayant séjourné dans une "zone à forte circulation du virus" pendant les dix jours précédant leur entrée sur le territoire sarrois doivent être en mesure de produire le résultat négatif d'un test de moins de 48 heures. L'article 4 de la loi permet également aux Länder d'accorder des exceptions.

Les relations familiales, professionnelles, économiques et sociales entre la Sarre et la Moselle impliquent de franchir quotidiennement les frontières du Land, que ce soit pour travailler, emmener les enfants à l'école, faire des courses, rendre visite à la famille et aux amis, etc.

Pour les habitants de la zone frontalière entre la Sarre et la Moselle, il ne s'agit pas de "voyager" mais simplement de la vie quotidienne.

Il est donc nécessaire de concilier les préoccupations relatives à la protection contre les infections avec les besoins pratiques de notre région frontalière. Les exemptions à l'obligation de se faire tester avant d’entrer sur le territoire sarrois, en provenance de France, sont nécessaires dans l'intérêt des citoyens et de l'économie.

Medienansprechpartner

Ministerium für Finanzen und Europa

Miriam Gabriel und Yves Jacob
Presse- und Öffentlichkeitsarbeit

Am Stadtgraben 6-8
66111 Saarbrücken