Saarland.de - Startseite
   Benutzerhinweise    Inhalt    Suche
La Sarre
 

La Sarre – des premiers habitants à nos jours

Il y a environ 100 000 ans : premiers signes d’occupation humaine.

54 av. J.-C. les Romains conquièrent la Gaule.

9e siècle : fondation du royaume de « Lorraine » par les traités de Verdun (843) et de Meersen (870).

999 : l’empereur Otto III donne le château « Sarabruca » à la cour du roi de Völklingen et les forêts de Warndt et de Quierschied à l'évêché de Metz.

Moyen-âge tardif : des dominations émergent localement, dont au centre le comté de Sarrebruck et, à l'extérieur et s'étendant jusque dans la Sarre d’aujourd’hui, la principauté de Trèves, le duché de Lorraine et le duché de Palatinat-Deux-Ponts, dont les armoiries apparaissent sur le blason de la Sarre.

1575 : comte Philippe de Nassau – Sarrebruck introduit la Réformation.

1680-1697 : la France crée une province de la Sarre dans le cadre de sa politique d’annexion.

1793-1815 : les troupes de la Révolution française mettent fin à la monarchie en 1793 et occupent les territoires de la rive gauche du Rhin.

À partir de 1815 : le territoire de la Sarre actuelle s'étend jusqu'à la Prusse, la Bavière, l’Oldenbourg et la Saxe-Coburg-Saalfeld.

1870-1871 : bataille de Spicheren et annexion de l’Alsace-Lorraine par l’Empire allemand.

1920 : le traité de Versailles attribue le bassin minier de la Sarre à la France et subordonne les territoires ouvriers qui s'y rattachent à la Commission gouvernementale de la Société des Nations.

13 janvier 1935 : le référendum prévu au traité de Versailles se solde par un résultat supérieur à 90 % en faveur de la réintégration de la Sarre à l’Empire allemand gouverné par le national-socialisme.

1940-1945 : après la campagne d’Hitler en France, le département de la Moselle est intégré au Gau Westmark avec la Sarre et le Palatinat.

1947 : la Sarre est économiquement rattachée à la France et obtient une autonomie restreinte.

23 octobre 1955 : la population sarroise rejette le statut européen convenu entre la France et la République fédérale d'Allemagne à 67,7 %.

23 octobre 1955 : le ministre-président Johannes Hoffmann, qui était en faveur de l’autonomie et de l’européisation de la Sarre, démissionne. Jusqu'au 10 janvier 1956, le ministre-président Heinrich Welsch dirige un gouvernement de transition qui organise de nouvelles élections.

1er janvier 1957 : réintégration politique. La Sarre devient le 10e Land de la République fédérale d'Allemagne. Le rattachement économique s’effectue le 6 juillet 1959.

10 janvier 1956-23 avril 1959 : le ministre-président Hubert Ney (CDU) est succédé par Egon Reinert (CDU) après sa démission. Ce dernier reprend les affaires gouvernementales jusqu'à son décès des suites d’un accident de la route.

1959-1979 : le ministre-président, Franz-Josef Röder (CDU) a le destin de la Sarre entre ses mains. À cette période, le droit, l’économie, la société et la politique sont adaptés au système politique de la République fédérale d'Allemagne et l’infrastructure est transformée. L’industrie minière traverse une crise structurelle depuis le milieu des années 60. Dans les années 70, une mutation structurelle commence, clairement visible avec la création des usines Ford à Sarrelouis.

1979-1985 : Werner Zeyer (CDU) devient ministre-président après la mort de Franz-Josef Röder. La crise dans l’industrie de l’acier atteint son point culminant au début des années 80. Un programme de restructuration socialement équitable est lancé.

1985-1999 : formation d’un gouvernement SPD sous le ministre-président Oskar Lafontaine, puis sous Reinhard Klimmt à partir de 1998.

1995 : l’industrie minière se stabilise avec un noyau viable. La croissance économique est stimulée par les impulsions fortes d’instituts de recherche renommés. La République fédérale d'Allemagne accorde à la Sarre un désendettement partiel.

1999 : le CDU obtient la majorité absolue lors des élections du parlement du Land. Peter Müller devient ministre-président. Accélération de la restructuration de la Sarre avec la promotion des technologies de pointe.

2003 : l’Institut allemand de l'Économie désigne la Sarre comme le Land le plus dynamique d’Allemagne, car elle a connu un meilleur développement que la moyenne nationale si l’on tient compte de tous les paramètres économiques.

2004 : Peter Müller est réélu ministre-président après une nouvelle obtention de la majorité absolue par le CDU.

2009 : Peter Müller est réélu ministre-président et conduit la première coalition jamaïcaine de la République fédérale d'Allemagne au niveau du Land. En 2011, l’actuelle ministre-présidente Annegret Kramp-Karrenbauer reprend les affaires gouvernementales. Elle est la première femme à la tête d’un gouvernement dans la Sarre.

2012 : le CDU dirigé par Annegret Kramp-Karrenbauer remporte les nouvelles élections anticipées et forme une grande coalition avec le SPD.

Depuis 2014, le Land se présente avec une nouvelle campagne d’image. Le slogan « Großes entsteht immer im Kleinen » (traduit en français par « Les petits ruisseaux font les grandes rivières ») et les mesures dont il s’accompagne font la promotion du Land comme lieu de vie et comme pôle économique. L'objectif est d'attirer l’attention de la main-d'œuvre qualifiée sur les qualités de la Sarre en termes d’emploi, de culture, de gastronomie et de paysages, tant au sein du Land que dans le reste de l’Allemagne.

23 octobre 2015 : 60e anniversaire du référendum de la Sarre.
60e anniversaire de la Sarre : la Sarre fête son adhésion à la République fédérale le 1er janvier 2017.

2017 : Annegret Kramp-Karrenbauer est réélue ministre-présidente après la recomposition de la grande coalition entre le CDU et le SPD.