Saarland.de - Startseite
   Benutzerhinweise    Inhalt    Suche
Ministerium für Wirtschaft, Arbeit, Energie und Verkehr
 

Le projet « Task Force Frontaliers 2.0»

Les régions partenaires de la Grande Région ont décidé de soutenir financièrement le projet « Task Force Transfrontaliers 2.0 » via le programme européen Interreg V-A.
Les régions partenaires de la Grande Région ont décidé de soutenir financièrement le projet « Task Force Transfrontaliers 2.0 » via le programme européen Interreg V-A.

Contexte

La Grande Région se compose de la région française de Lorraine, des deux Lands fédérés allemands de Sarre et de Rhénanie-Palatinat, du Grand-Duché  de Luxembourg, de la région belge de Wallonie correspondant à la Communauté française de Belgique et de la Communauté germanophone de Belgique. Au total, la Grande Région couvre un territoire de 65 000 kilomètres carrés, sur lequel vivent 11,3 millions de personnes.

En Grande Région, chaque jour 220 000 actifs traversent une frontière pour se rendre sur leur lieu de travail. Il s’agit du plus fort taux de travailleurs frontaliers au sein de l’Union Européenne.

Bien que de nombreux obstacles aient été écartés par le passé, notamment grâce au précédent projet Task Force Frontaliers 1, plusieurs barrières juridiques et administratives subsistent encore et compliquent le fait d’exercer une activité de l’autre côté de la frontière. Par ailleurs, des obstacles supplémentaires continuent de s’ajouter en raison de nouvelles lois et de nouveaux décrets qui ne prennent souvent pas en compte le phénomène frontalier.

Structure

Afin d’identifier les principaux obstacles à la mobilité et de proposer des solutions concrètes, le projet Task Force Frontaliers de la Grande Région 2.0 (TFF 2.0) se compose d’une équipe centrale basée au Ministère de l’économie, du travail, de l’énergie et des transports de la Sarre, ainsi que de partenaires opérationnels venant de toutes les régions :

- le Ministère de la Communauté germanophone de Belgique,
- la Chambre du travail de la Sarre,
- la Chambre des salariés du Luxembourg,
- la ville de Trèves,
- le FOREM, le service public de l’emploi de Wallonie,
- la Communauté d’agglomération de Thionville et
- la Communauté d’agglomération de Forbach.
 
Par ailleurs, le projet conserve les anciens partenaires méthodologiques. Il s’agit du Ministère du travail luxembourgeois, de la Wallonie, du Ministère du travail de Rhénanie-Palatinat et de la Préfecture de la Région Grand Est. Le Conseil régional du Grand Est est présent en tant que partenaire financier.

Le groupe cible du projet, comprenant les travailleurs frontaliers et les entreprises qui emploient des travailleurs frontaliers, a été élargi aux frontaliers étudiants, apprentis, stagiaires et au personnes en cours de formation continue.

Le projet TFF 2.0 Interreg V-A, qui représente un volume financier d’environ 3,6 millions d’euros, a été validé le 27 octobre 2016.

La nouvelle équipe de juristes, composée de quatre juristes et d’une assistante administrative, a pris ses fonctions au 1er janvier 2017.

Mission

La TFF 2.0 élabore des propositions de solutions juridiques et administratives répondant aux principaux problèmes auxquels sont confrontés les travailleurs frontaliers, les frontaliers étudiants, apprentis, stagiaires et les personnes en cours de formation continue, ainsi que les entreprises qui emploient des travailleurs frontaliers. La TFF 2.0 transmet ces propositions aux responsables politiques concernés, à l’échelle régionale, nationale et européenne, afin que celles-ci soient concretisées. De cette façon, la TFF 2.0 parvient progressivement à supprimer certaines barrières et à améliorer dans son ensemble la mobilité sur le marché du travail de la Grande Région. 

La TFF 2.0 est soutenue dans son travail par l’ensemble des partenaires opérationnels se trouvant dans chaque région membre de la Grande Région. Sur place, l’équipe centrale de la TFF 2.0 participe à des réunions afin, d’une part, de présenter sur le terrain les solutions élaborées (approche top-down ou descendante), et d’autre part, de prendre connaissance des nouveaux obstacles pour ses futures recherches (approche bottom-up ou ascendante).

En outre, la TFF 2.0 est membre actif du réseau Grenznetz, qui repose sur la coopération de cinq institutions équivalentes basées au long de la frontière ouest-allemande. L’objectif de cette coopération est d’établir un échange d’informations et d’expérience intensif, et, le cas échéant, de permettre une éventuelle répartition des tâches entre les différentes institutions.

Enfin, la TFF 2.0 collabore avec tous les acteurs du marché de l’emploi de la Grande Région, dont font également partie les universités de la Grande Région.

Contact