Saarland.de - Startseite
   Benutzerhinweise    Inhalt    Suche
La Sarre
 

La nature et l’environnement

Une forêt vierge accessible en tramway ? Vous avez bien compris ! En montant à bord du tramway sarrois à la gare centrale de Sarrebruck, il faut à peine dix minutes pour rejoindre l’unique forêt primaire d’Allemagne située aux portes de la capitale. De l’arrêt « Von der Heydt », un colossal chêne endormi accueille le visiteur, puis un chemin étroit mène à l’immense zone forestière de plus 1 000 hectares dans laquelle les scies motorisées sont réduites au silence pour toujours. Il y a quelques années, on coupait encore du bois dans les forêts des vallées de Steintal et Netzbachtal. Désormais, on laisse la nature sauvage de la forêt s’y étendre paisiblement. Les arbres tombés restent sur place, un jeune arbre lutte vaillamment contre des hêtres d’un mètre d'épaisseur pour trouver de l'air et de la lumière, tandis que des lucanes cerf-volant, des chauves-souris et des pics noirs ont retrouvé un nouvel habitat.

L'un des Länder les plus feuillus

La Sarre fait partie des régions les plus boisées d’Allemagne

Comme dans la forêt vierge, des chênes, des hêtres et d'autres arbres à feuilles caduques poussent ainsi essentiellement dans les autres forêts de la Sarre. Comptant parmi les Länder les plus peuplés d’arbres à feuilles caduques, la Sarre fait partie des régions les plus boisées d’Allemagne. Avec plus d’un tiers de sa superficie recouverte de forêts, la Sarre assume une responsabilité importante sur le plan international concernant la conservation des forêts de hêtres. Plus de la moitié de la surface boisée de la Sarre est gérée rigoureusement et écologiquement selon les critères exigeants du FSC (Forest Stewardship Council ou Conseil de la gestion des forêts). Avec son pourcentage de forêt gérée selon les critères FSC en Allemagne, la Sarre occupe ainsi la première place parmi les Länder après la ville-État d’Hambourg.


Une agriculture respectueuse de l'environnement

L’agriculture biologique

L'agriculture sarroise se présente comme une agriculture engagée qui relève les défis du futur. L’agriculture biologique est une forme d'économie qui préserve les ressources et respecte l'environnement et qui repose sur le principe du développement durable. Ces dernières années, la Sarre n'a cessé d’occuper la première place au niveau national pour sa part d’exploitations biologiques. Cela prouve l’intérêt supérieur à la moyenne que les Sarroises et Sarrois portent aux produits locaux produits biologiquement.

L’agriculture sarroise est particulièrement respectueuse de la nature et a laissé un paysage cultivé sans pareil prendre forme, comme dans la vallée de la Blies (Bliesgau). Plus de 20 variétés d’orchidées poussent dans de nombreux prés escarpés et secs. C'est là, dans le sud de la Sarre, aux environs de la petite ville baroque de Blieskastel, qu'il est indispensable de donner une éducation concrète en développement durable à la région classée réserve de biosphère par l’UNESCO. « Spohns Haus », le centre pédagogique international à vocation écologique de Gersheim, est d’ores et déjà un leader en matière d’éducation environnementale, son rayonnement dépassant les frontières de la région, puisque des jeunes européens venus d’Allemagne, de France et de Pologne s’y forment en matière de développement durable.


Le parc national Hunsrück-Hochwald

Parc National Hunsrück Hochwald

Avec son parc national, le Land de Rhénanie-Palatinat et de la Sarre contribuent à la conservation de la diversité biologique et ouvrent des perspectives pour la région. Ce parc national commun est un élément clé du paysage naturel allemand.

Depuis des années déjà, la politique forestière s’oriente plus particulièrement vers une gestion respectueuse de la nature. Dans ce domaine, la Sarre est une pionnière en Allemagne et l’Association fédérale pour la protection de la nature a déjà été récompensée à ce titre. Le projet donne de nouvelles impulsions pour la protection de la nature et pour le développement économique et touristique de la région. Presque un quart du territoire est désormais déjà sorti du système de gestion forestière conventionnel et est partiellement protégé durablement en qualité de réserve naturelle ou de réserve forestière.

Le sentier Hunsrück-Sarre a été élu le plus beau sentier de grande randonnée d’Allemagne en 2017, et en avril 2015, le premier sentier de randonnée Premium d’Allemagne a été ouvert à Orscholz.

Les habitats et les espèces qui donnent toute leur valeur à la zone protégée sont plus particulièrement les hêtraies à luzule, les forêts de ravins, les tourbières boisées, les forêts de rochers et d’éboulis, ainsi que des espèces d’oiseaux comme la bondrée apivore, le pic cendré et le pic noir, ainsi que la chouette de Tengmalm. La région compte deux réserves forestières (Dollberg et Kahlenberg) d’une superficie de 110 ha environ et une réserve naturelle de presque 17 ha située à Moosbruch. Dans ces trois réserves, l’exploitation forestière est arrêtée. Les autres zones de forêt domaniale sont exploitées par SaarForst Landesbetrieb. Pour permettre l'évolution naturelle de ces zones, il est prévu de transformer petit à petit les forêts de conifères encore en place aujourd'hui en forêts caducifoliées et en forêts mixtes de feuillus.