Saarland.de - Startseite
   Benutzerhinweise    Inhalt    Suche
Ministerium für Wirtschaft, Arbeit, Energie und Verkehr
 

Sarre: un land qui veut devenir bilingue

"Nous sommes très fiers d'être devenus une région économique moderne dont les atouts reposent sur des secteurs industriels d'avenir tels que l'automobile, la construction mécanique, les technologies médicales ou l'informatique" . Photo: © MWAEV
"Nous sommes très fiers d'être devenus une région économique moderne dont les atouts reposent sur des secteurs industriels d'avenir tels que l'automobile, la construction mécanique, les technologies médicales ou l'informatique" . Photo: © MWAEV

Alors que l’on vient d’arrêter une réduction du nombre des régions administratives en France, sur les conseils de la Commission Européenne, et que l’on a évoqué à cet égard les Länder allemands, plus grands et “forcément” plus performants, nous sommes allés rendre visite au plus petit Land allemande, bien plus petit que nos futures régions hypertrophiées: la Saare. Dans un premier temps, nous nous sommes entretenus avec Anke Rehlinger, ministre de l’économie, du travail, de l’énergie et des transports de la Sarre.

Conquérir: Pouvez-vous nous donner un aperçu rapide de la Sarre et de son histoire ?

Anke Rehlinger: La Sarre est l’un des 16 Länder qui composent l’Allemagne. En raison de sa proximité directe avec la France et de son histoire (la Sarre ayant été alternativement allemande ou française, notamment après les deux guerres dévastatrices du siècle dernier), notre Land possède une connaissance approfondie de la France. Quant à notre histoire industrielle, après plus de deux siècles de passé minier et métallurgique, nous sommes très fiers d’être devenus une région économique moderne dont les atouts reposent sur des secteurs industriels d’avenir tels que l’automobile, la construction mécanique, les technologies médicales ou l’informatique. Sans oublier nos entreprises du secteur tertiaire engagées à l’échelle européenne, notamment dans le domaine de la logistique ainsi que dans la recherche et le développement.

Conquérir: Le gouvernement auquel vous appartenez a manifesté un intérêt pour le développement des relations avec la France, en particulier à travers l’apprentissage du français par les Sarrois. Cela nous réjouit. Qu’est-ce qui a motivé cette initiative?

Anke Rehlinger: Le thème du bilinguisme est effectivement l’un des enjeux majeurs du gouvernement sarrois. Dans une Europe où les frontières ont disparu, quiconque souhaite se faire comprendre de son voisin doit savoir parler sa langue. Les relations étroites qui s’étendent au-delà des frontières nationales ont aujourd’hui rendu ce principe primordial. Dans tous les cas, l’objectif visé en matière de bilinguisme constituera pour nous un argument clé de vente et donnera à la Sarre toutes les clés pour le développement futur de la coopération franco-allemande.

Conquérir: Comment cette organisation se manifeste-t-elle en pratique?

Anke Rehlinger: Si cette orientation en faveur du bilinguisme s’avère fructueuse, il n’est jamais trop tôt pour apprendre une langue étrangère. Des programmes destinés à développer le bilinguisme dans les crèches et les maternelles sont déjà appliqués avec succès. Cet enseignement sera poursuivi dans les écoles qui, historiquement parlant, entretiennent depuis toujours un lien étroit avec la France. Les jumelages et échanges scolaires franco-allemands seront favorisés. La formation professionnelle transfrontalière est déjà en marche, fortement encouragée par le Land via une coopération avec les entreprises intéressées. Les diplômes bilingues, qui existent déjà aujourd’hui, doivent devenir la règle. De même que les grandes écoles seront invitées à élargir leur palette de programmes de formation transfrontalière. Pour donner une impulsion décisive à cette orientation, nous avons l’intention de donner la priorité aux candidats maîtrisant les deux langues pour l’attribution des postes dans les services publics.

Conquérir: Quels sont vos arguments vis à vis des entreprises, particulièrement des PME-PMI françaises, pour les inciter à s’installer chez vous?

Anke Rehlinger: La proximité de la Sarre avec la frontière française est assurément un atout majeur pour notre région économique. Notre Land est le tremplin idéal pour les entreprises françaises qui souhaitent opérer sur le grand marché allemand. Une situation qui se reflète aussi dans le nombre élevé de filiales françaises implantées en Sarre. Ces dernières apprécient notamment les connaissances en langue françaises que possèdent déjà les Sarrois, mais aussi la possibilité de recruter ou de muter des cadres francais en Sarre permet ainsi, du point de u familial, de rester du côté francais et, du point de vue professionnel, d’être actif du côté allemand. La Sarre et la France sont également reliées par un excellent réseau de transport. Citons notamment la ligne TGV-ICE qui relie Paris à Sarrebruck en moins de deux heures, avec une fréquence de quatre départs par jour. De plus, l’autoroute permet de se rendre facilement en Sarre depuis toutes les régions de France.

Conquérir: Pourquoi les entreprises françaises doivent-elles aller investir en Allemagne et en Sarre?

Anke Rehlinger: L’Allemagne es le premier partenaire commercial de la France, et inversement. Le marché allemand, le plus grand d’Europe, a indubitablement de nombreux avantages à offrir, notamment aux PME françaises qui n’étaient jusqu’à présent pas actives au-delà de la frontière. Il est donc logique de se lancer d’abord dans une région qui connaît la France et la langue française. De plus, la Sarre et la France se ressemblent à bien des égards, notamment au niveau du mode de vie et de la gastronomie. Nul doute que cette situation facilite l’implantation des entreprises françaises en Sarre.

Conquérir: Quels sont les projets marquants en Sarre pour ces prochaines années?

Anke Rehlinger: Pour devenir attractifs aux yeux de nos voisins, nous ne nous contenterons bien évidemment pas du bilinguisme que nous venons d’évoquer. Dans le secteur économique, nous allons améliorer les conditions d’implantation des entreprises en créant de nouvelles zones industrielles et d’activité ainsi qu’en développant les infrastructures de transport. La Sarre est un site de recherche et de développement réputé dans le domaine des technologies d’avenir telles que l’informatique, les nouveaux matériaux, les technologies médicales, etc. Des coopérations avec des partenaires français existent d’ailleurs déjà dans ces domaines. Nous prévoyons également de promouvoir la Sarre en tant que destination de tourisme auprès des Français et de développer notre palette de rencontres et d’événement culturels, en plus des festivals de théâtre, de danse ou de musique déjà existants. En résumé, la Sarre doit être attractive et offrir un cadre de vie agréable où flotte un vent de savoir-vivre à la française.